Nouakchott

Six arrondissements se partagent en 1979 le territoire de la capitale mauritanienne, Nouakchott : Teyarett (1er, la dépression), Ksar (2e, le village), Tevragh-Zeïna (3e, belle à jamais), Toujounine (4e, du nom berbère d’un lieu-dit ancien), Sebkha (5e, la dépression salée) et El Mina (6e, le port). Ces arrondissements deviennent communes en avril 1986, régies par l’ordonnance n°87.289 du 20 octobre 1987. Et lorsque le décret n°90.124 du 10 septembre 1990 trace de nouvelles limites à la wilaya, il inscrit dans l’espace nouakchottois trois moughataa supplémentaires : Arafat (8e, du nom du chef de l’OLP ou d’une colline sur le parcours des pèlerins vers La Mecque) en 1988, Dar Naïm (7e, la maison du Paradis) et Riyad (9e, les jardins) en 1989.

Moughataa de Arafat (2004)
Moughataa de Dar Naïm (2004)
Moughataa de El Mina (2004)
Moughataa du Ksar (2004)
Moughataa de Riyad (2005)
Moughataa de Sebkha (2004)
Moughataa de Tevragh-Zeïna (2004)
Moughataa de Teyarett (2005)
Moughataa de Toujounine (2004)
Plage des Pêcheurs (2004)

Nouakchott, réalités physiques et humaines (2007)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*